.

.

mercredi 27 février 2013

Eglise Saint-Ephrem-le-Syriaque

A l'origine, en 1334, s'élevait ici la Chapelle du Collège des Lombards. En 1630, Louis XIV attribua le collège aux Irlandais qui reconstruisirent la chapelle. Un siècle plus tard, le bâtiment menaçant ruine, elle sera remplacée par une troisième chapelle due à l'architecte Pierre Boscry; c'est celle que nous visitons aujourd'hui.
Portant le nom de Saint-Ephrem-le-Syriaque (306-373), cette église fut attribuée en 1925 à la Mission Syriaque Catholique en France.


Dans le jardinet entourant l'église, une statue de Saint-Ephrem:


La liturgie célébrée ici est celle de Jérusalem-Antioche, fixée au début du VI°
siècle. La langue de cette liturgie est l'araméen-syriaque, qui fut, dit-on, la langue maternelle de Jésus.

 

Comme dans les églises orthodoxes, une iconostase sépare les fidèles des officiants:



Le tympan du portail portait jadis les armes de l'abbé de Vaubrun qui avait financé l'érection de notre chapelle; elles ont été effacées par martelage à la Révolution.



Pour en savoir plus, le site de la paroisse ---> Clic ! 
De nombreux concerts sont organisés ici; plus d'info ---> Clic !


Eglise Saint-Ephrem-le-Syriaque, 17 rue des Carmes, Paris V°.

mardi 26 février 2013

Une cour... avec vue

Un porche ouvert sur une enfilade de cours... Entrons !



 Une jolie fontaine dans la première cour:



Dans la deuxième cour, une entrée d'hôtel du XVIII° siècle:



... et un bel escalier:



et en prime, au-dessus des anciennes écuries, cette vue inhabituelle de l'église Saint-Paul Saint-Louis:


111 rue Saint-Antoine, Paris IV°.

lundi 25 février 2013

Villa Ballu

Elle s'appelait "Cité Ballu" jusqu'en 1929; elle se nomme désormais "Villa Ballu", c'est plus chic !


Construite au milieu du XIX° siècle, cette petite impasse porte le nom d'un des architectes de l'Hôtel-de-Ville.


 

Rien de spectaculaire ici, mais le charme d'un certain Paris où l'on entend encore le bruit des oiseaux.





N'oubliez pas d'essuyer vos bottes au décrottoir !


Villa Ballu, 23 rue Ballu, Paris IX°.

vendredi 22 février 2013

La cheminée de la Tour Eiffel

Si vous vous promenez dans les allées du Champs de Mars en été, vous ne la verrez pas.


Si vous êtes très attentif, peut-être distinguerez-vous entre les branches une curieuse "chose" en briques...



 Revenez en hiver, lorsque les arbres ont perdu leurs feuilles; vous la verrez !


Cette cheminée date du début des travaux de la tour, en 1887. Elle a servi pour l'alimentation en énergie du chantier ainsi que pour les premiers monte-charge.


Je ne vous dirai pas d'où j'ai pris cette dernière photographie; devinez !


Notre cheminée se trouve dans les jardins du Champs de Mars, entre le pilier ouest et l'allée des Refuzniks.

mercredi 20 février 2013

Sainte-Rita en danger: Cause perdue ou vandalisme municipal ?

C'est une lectrice - Emmanuelle G. - qui m'a averti de la démolition prochaine de cette église.


Déjà écrasée par les bâtiments verre-et-béton de l'Unesco, elle sera bientôt remplacée par un immeuble de huit étages... (Permis de construire signé le 27/03/2012).


Dès l'entrée, vous êtes accueillis par Sainte-Rita à qui cette église est consacrée.


 Quelle que soit l'heure, un défilé de fidèles de tous ages vient se recueillir devant la châsse de la sainte...





Des souhaits et des ex voto par centaines:


Cette église appartient à l'Eglise Catholique Gallicane. N'étant pas un spécialiste, je vous laisse consulter leur site ---> Clic !
Nous avons tous entendu parler de cette paroisse car c'est ici que chaque année a lieu la bénédiction des animaux.


Ce n'est pas l'athée que je suis qui va faire du prosélytisme pour telle ou telle religion, mais si les bétonneurs ont besoin de raser des lieux de cultes pour assouvir leur faim, peut-être pourraient-ils choisir des lieux moins sympathiques...

Si vous le souhaitez, une pétition est en ligne ---> Clic !


Un grand merci à Emmanuelle G. qui m'a alerté !

Eglise Sainte-Rita, 27 rue François Bonvin, Paris XV°.

mardi 19 février 2013

Le Musée des Avelines - Saint-Cloud

Hors Paris

Le lieu tout d'abord: La Maison Brunet. Une "villa à l'antique" construite en 1935 par l'architecte Louis Mourot pour un pharmacien amoureux de l'antiquité: Alfred Daniel Brunet.


Cette maison fut préemptée par la Ville de Saint-Cloud en 1979 afin de devenir le pôle culturel des Avelines avec la Médiathèque et le conservatoire de musique voisins. La décoration intérieure a été refaite à l'identique, même si tout cela nous a aujourd'hui un air un peu nouveau-riche...


Les collections permanentes vont de l'histoire locale aux beaux-arts en passant par la porcelaine de Saint-Cloud.




Une mention toute particulière pour la collection exceptionnelle d'oeuvres d'Eugène Carrière rassemblée ici grâce à la donation Oulmont.



Enfin, il serait injuste de partir sans avoir mentionné le salon de thé magnifiquement situé dans la rotonde du musée. Aux beaux jours, face au parc, ce doit être magique !



Des expositions temporaires sont organisées (voir le site du musée); en ce moment, une expo dont le titre - "1870-1871, SAINT-CLOUD - L'ANNÉE TERRIBLE" - retrace le calvaire vécu par Saint-Cloud envahie par les prussiens après la défaite de Sedan, ainsi que la destruction du château.


Musée des Avelines, 60 rue Gounod, Saint-Cloud (Hauts de Seine).
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...